Volcans explosifs - laboratoires indonésiens

Accueil > Objectifs de VELI > Présentation

Présentation

dimanche 2 janvier 2011, par Rodolphe

La compréhension du fonctionnement des volcans explosifs à dômes est un challenge majeur pour la volcanologie. La communauté volcanologique française sera tôt ou tard confrontée à une situation de crise majeure aux Antilles (Soufrière de Guadeloupe et/ou Montagne Pelée). Or, la Montagne Pelée est actuellement en sommeil et la Soufrière de Guadeloupe en activité hydrothermale de basse température et leur étude ne permet pas d’aborder certains aspects typiques de l’activité catastrophique de ces volcans à dômes (gaz de haute température, déclenchement et mise en place des coulées pyroclastiques ou lahars, déformations actives, dynamique des dômes, etc. De plus, l’instrumentation pour la surveillance de ce type d’activité doit pouvoir être testée et validée en contexte éruptif pour une meilleure adéquation, et d’évidence les volcans français antillais ne constituent qu’en partie un terrain sur lequel peut s’effectuer une telle validation.
Le site instrumenté VELI (Volcans Explosifs Laboratoire Indonésien) a été créé pour pallier ces insuffisances. Trois de ces volcans (Merapi, Semeru, Kelut) situés à Java, volcans à dôme considérés comme des volcans analogues des volcans français, constituent des sites idéaux pour la mise en place de réseaux de surveillance, le développement et la validation d’instrumentation et la préparation d’équipes françaises aux situations de crise sur ce type de volcans.

Des activités de ce type sont déjà menées sur ces sites dans le cadre d’une coopération internationale (France-Indonésie, financement MAE) depuis 22 ans. Cette coopération très active et productive démontre la faisabilité de ce projet d’observation et fournit une base minimale en terme d’organisation pour le service.
Ce projet est un projet structurant pour la volcanologie française. Il a pour ambition de développer des synergies inter-laboratoires, et de fournir un soutien aux équipes des observatoires en cas de besoin.